Pneus pour voitures / vans / 4x4

L’aventure commence: neuf écuries entament la première saison Extreme E

 

  • Trois champions du monde de Formule 1 s’engagent dans la compétition avec leur propre écurie
  • Première série de courses caractérisée par une occupation paritaire du cockpit
  • L’Allemand ABT Sportsline, partenaire de tuning de Continental, est au rendez-vous

Juste avant le début de la spectaculaire nouvelle série de courses tout-terrain Extreme E, nous connaissons désormais définitivement les écuries et les pilotes qui apporteront les sports mécaniques professionnels dans les endroits les plus reculés de la planète à bord de SUV électriques. Avec la fondation de l’écurie JBXE par l’ancien champion du monde de Formule 1 Jenson Button, la dernière place sur la grille de départ a été attribuée à une célébrité de premier plan. Les véhicules de neuf écuries au total ont franchi la Mer Méditerranée à bord du St. Helena à destination de l’Arabie Saoudite où se déroule la course inaugurale tant attendue. Les pneus spécialement développés par Continental pour répondre aux exigences particulières de la nouvelle série de courses, mais aussi la totalité de l’équipement des équipes et des organisateurs, allant des véhicules et des box mobiles des écuries à une multitude d’outils en passant par des éléments à assembler sur place tels que le podium, le portique de départ et l’ensemble de l’équipement télévisuel et de radiotransmission faisaient également partie de la cargaison. Une pile à combustible à l’hydrogène est utilisée pour recharger les véhicules sans dégager d’émissions.

© Extreme E

Écurie JBXE: Jenson Button et Mikaela Åhlin-Kottulinsky

Jenson Button est lui-même au volant de l’ODYSSEY 21 pour le compte de l’écurie JBXE. Mikaela Åhlin-Kottulinsky, pilote d’essai Continental et ambassadrice de la marque, prend elle aussi le départ aux côtés de l’ancien champion du monde de Formule 1. Ces dernières années, la pilote de nationalité suédoise a notamment fait des débuts réussis lors de la Scirocco R-Cup en Allemagne et dans la discipline du rallyecross. En 2015, elle prend le départ de la nouvelle Audi Sport TT Cup. En 2016, elle débute dans le classement Junior de la série ADAC GT Masters ainsi qu’à l’Audi Sport Racing Academy en 2017, puis rejoint le championnat scandinave des voitures de tourisme en 2018 où elle rentre dans l’histoire des sports automobiles en devenant la première et unique femme à remporter une course dans cette série jusqu’à présent.

© Extreme E

Écurie Rosberg X Racing: Johan Kristoffersson et Molly Taylor

Le triple champion du monde de rallyecross Johan Kristoffersson, lui aussi Suédois, et Molly Taylor se tiennent sur la grille de départ sous les couleurs de l’écurie Rosberg X Racing appartenant à Nico Rosberg. L’Australienne de 32 ans est jusqu’à présent la seule femme ayant réussi à décrocher le titre dans le cadre du championnat national australien des rallyes. Âgée à l’époque de 28 ans, elle était la première femme, mais aussi la plus jeune championne de l’histoire de la discipline dans ce pays.


© Extreme E

Écurie X44: Sébastien Loeb et Cristina Gutiérrez

Sébastien Loeb et Cristina Gutiérrez prennent le départ pour l’écurie X44 de Lewis Hamilton. Le Français débute sa carrière en 1999 dans le championnat du monde des rallyes. Il s’arroge neuf titres de champion du monde, 79 victoires de championnat du monde des rallyes et accumule plus de 1600 points de championnat du monde, ce qui en fait le pilote de rallye le plus primé de tous les temps. Cristina Gutiérrez a pris le départ du Rallye Dakar à chacune des cinq dernières éditions. Elle en est venue à bout à chaque tentative. En 2017, elle termine sa première épreuve à la cinquième place du classement des débutants. Elle est également la première pilote de nationalité espagnole à franchir la ligne d’arrivée du Rallye Dakar dans la catégorie des voitures. En 2021, elle est la deuxième femme à remporter une étape de toute l’histoire du Rallye Dakar.

© Extreme E

Écurie Veloce Racing: Stéphane Sarrazin et Jamie Chadwick

Stéphane Sarrazin et Jamie Chadwick se tiennent prêts au départ pour l’écurie Veloce Racing qu’a cofondée Jean-Éric Vergne, le champion de Formule E en titre. Le Français est un sportif automobile extrêmement polyvalent. Il a en effet été pilote d’essai en Formule 1 et pilote de course GT, de rallye et de voitures de sport. Il figure parmi les pionniers qui ont rejoint la Formule E dès ses débuts. La pilote de course britannique Jamie Chadwick est pilote de développement F1 chez Williams. En 2019, elle remporte la MRF Challenge Formula 2000. Jamie Chadwick défend actuellement son titre W Series.

© Extreme E

Écurie Chip Ganassi Racing: Kyle LeDuc et Sara Price

Kyle LeDuc et Sara Price ont été sélectionnés par la célèbre écurie IndyCar qui collabore avec GMC HUMMER EV dans la série Extreme E. Disposant d’une expérience tout-terrain extraordinaire, l’Américain est le champion Pro 4 et World Champion (COR) en titre. Depuis 2008, il a gagné sept championnats Pro 4 dans la Lucas Oil Offroad Racing Series (LOORRS) et a décroché trois victoires à la LOORRS Challenge Cup et deux titres de champion du monde Pro 4. Il a par ailleurs été sacré deux fois Pilote de l’année LOORRS. Il a également participé avec succès à plusieurs courses Trophy Truck et a remporté la Baja 1000 en 2016.
Sara Price a gagné 19 fois le championnat américain de motocross. Elle est la première femme qu’un constructeur, Kawasaki, a engagée sous contrat. Elle a également décroché des médailles en motocross lors des X Games, la principale rencontre américaine de sports extrêmes. Elle a aussi participé au championnat Terracross et au championnat américain Super Truck.

© Extreme E

Écurie Andretti United Extreme E: Timmy Hansen et Catie Munnings

Andretti Autosport et l’écurie britannique United Autosport ont fondé une écurie commune pour la série Extreme E. En qualité d’écurie de course de Formule E de la première heure, les Américains apportent leur immense expérience des sports mécaniques électriques tout en s’appuyant sur leur expérience tout-terrain glanée au championnat américain de rallyecross. United Autosport était dernièrement sur la grille de départ du championnat du monde FIA longues distances, de la European Le Mans Series et de la Michelin Le Mans Cup. Timmy Hansen et Catie Munnings prennent place dans le cockpit de l’ODYSSEY 21 pour Andretti United Extreme E. Le Suédois est le champion du monde FIA de rallyecross en titre. Catie Munnings est une pilote de rallye britannique. Elle remporte le Ladies Trophy du championnat d’Europe FIA de rallyes en 2016. En 2018, elle se hisse à la deuxième place du classement général forte de quatre victoires en saison. En 2019, elle décroche la première place du classement des pilotes au rallye de Liepaja.

© Extreme E

Écurie Hispano Suiza Xite Energy: Oliver Bennett et Christine Giampaoli Zonca

Hispano Suiza est un constructeur automobile espagnol. Xite Energy, un fabricant de boissons énergétiques britannique, sponsorise l’écurie. Oliver Bennett et Christine Giampaoli Zonca sont au volant de la voiture de l’écurie. Le Britannique fait ses débuts en 2016 au championnat de rallyecross de son pays et en 2017 au championnat du monde de rallyecross (WRX). La pilote de rallye Christine Giampaoli Zonca, une Italienne originaire des Îles Canaries, fait ses débuts au championnat du monde des rallyes (WRC) en 2016. La même année, elle remporte le championnat espagnol de rallye Schotter dans la catégorie des pilotes de sexe féminin. Depuis 2017, elle participe à des courses tout-terrain aux États-Unis et au Mexique. L’année dernière, elle atteint la troisième place dans la catégorie T2 au Rallye d’Andalousie.

© Extreme E

Écurie Acciona | Sainz XE: Carlos Sainz et Laia Sanz

L’entreprise espagnole QEV Technologies est le partenaire de l’écurie de Carlos Sainz. QEV se spécialise dans le développement de l’électromobilité, notamment de moteurs électriques destinés à des hypercars, des bus et des véhicules évoluant dans les sports mécaniques. QEV est lié à la Formule E depuis fin 2014 grâce à sa filiale Campos Racing. Tout comme Jenson Button, le double champion du monde de rallyes, quadruple vice-champion du monde et quadruple vainqueur du Dakar Carlos Sainz pilote lui-même le véhicule de l’écurie Acciona | Sainz XE qu’il a cofondée. Laia Sanz prend place aux côtés de la légende espagnole des sports mécaniques sur la grille de départ. Elle a engrangé plus de 30 titres de championne à diverses compétitions internationales de trial, d’enduro et de cross-country. Laia Sanz a gagné cinq fois le championnat du monde féminin d’enduro et dix fois le Rallye Dakar parmi les femmes. L’espagnole véloce fait ses débuts dans le sport automobile lors de la série Extreme E.

© Extreme E

Écurie ABT CUPRA XE: Mattias Ekström et Claudia Hürtgen

Une deuxième écurie allemande, ABT Cupra XE, se tient prête au départ. ABT Sportsline fait partie des écuries de sports mécaniques allemandes les plus primées. Elle a accumulé de l’expérience en Formule E et a remporté trois des principales séries de courses allemandes de ces dernières années grâce à des titres décrochés à la Super Tourenwagen Cup, à la DTM et aux ADAC GT Masters. Mattias Ekström et Claudia Hürtgen prendront place dans le cockpit de l’ODYSSEY 21. Le Suédois a déjà piloté en DTM pour le compte d’ABT Sportsline pendant 17 ans. Il a remporté le titre des pilotes deux fois, a participé avec succès au FIA World Rallyecross Championship avec sa propre écurie EKS et a été sacré champion du monde en 2016. Depuis 2019, il œuvre pour l’avenir électrique sur circuits de CUPRA, la marque automobile espagnole proche de l’univers des sports mécaniques, en tant qu’e-ambassadeur. Comme Mattias Ekström, Claudia Hürtgen a déjà de nombreuses années d’expérience des sports mécaniques à son actif. Forte de succès à diverses séries de courses de touring et de voitures de sport ainsi que de participations à plusieurs courses longues distances, l’Allemande fait partie des pilotes de sexe féminin les plus performantes d’Europe. Dernièrement, elle a pris le départ de l’ADAC GT4 Germany, mais aussi des 24 heures du Nürburgring pour la 15fois.

 

Appartenant au concept de la série de courses Extreme E, l’occupation paritaire des écuries composée d’un pilote et d’une pilote est unique en son genre dans les sports mécaniques. Les deux pilotes prennent le départ l’un après l’autre et leurs temps de parcours sont additionnés.

Toutes les équipes commencent la course, retransmise en direct sur ProSieben MAXX et Eurosport Allemagne, avec un équipement technique identique: un SUV baptisé ODYSSEY 21 équipé de pneus de course de 37 pouces CrossContact Extreme E, développés spécialement à cette occasion par Continental, qui sauront garder les 550 ch de puissance sur la piste en toute circonstance.

Aperçu de toutes les étapes en 2021

Al-’Ula, Arabie Saoudite                    3/4 avril

Dakar, Sénégal                                  29/30 mai

Kangerlussuaq, Groenland                28/29 août

Santarém, Brésil                                23/24 octobre

Ushuaïa, Terre de Feu                      11/12 décembre

© Extreme E